En tant que courtier immobilier RE/MAX, il est important de rester à l’affût des changements des règlements municipaux. Voici un article très intéressant au sujet de la nouvelle réglementation de la ville de Montréal touchant les poêles à bois.  Bonne lecture! Eric et Jessica- Courtiers Immobiliers Blainville 

 

Ceux qui brûlent d'envie de faire fonctionner leur foyer ou poêle à bois l'hiver prochain devront y penser à deux fois avant de faire feu de tout bois pour se chauffer. Annoncée depuis longtemps, la nouvelle réglementation qui resserre de façon draconienne leur utilisation à Montréal est entrée en vigueur lundi.

Cette disposition vise à réduire la pollution et la formation de smog hivernal, dans la mesure où les poêles à bois émettent une quantité importante de particules fines, ce qui a un impact non négligeable sur la santé des citadins.

En soi, le nouveau règlement s'avère plutôt simple: l'utilisation d'appareils à combustible solide (bois, granules ou bûches écologiques) est interdite dans tous les arrondissements montréalais, à moins qu'ils n'aient obtenu une certification d'émission limitée de particules fines, fixée à 2,5 grammes/heure.

Cette certification doit être donnée soit par l'EPA (Environmental Protection Agency), soit par Polytests (norme CSA/B415.1-10). Attention, car certains foyers sont homologués EPA mais dépassent la limite de 2,5 g/h et ne seront pas jugés conformes, précise Mélanie Gagné, relationniste pour la Ville de Montréal.

Il s'agira donc d'un critère crucial à considérer lors de l'achat ou du remplacement d'un appareil de chauffage de ce type. Notez que les foyers et poêles fonctionnant au gaz ou à l'électricité ne sont pas touchés par l'interdiction.

Même si les caractéristiques de votre appareil répondent à la nouvelle certification exigée, il sera interdit de l'utiliser pendant les épisodes de smog.

Un règlement flambant neuf

Rappelons qu'il est obligatoire de déclarer poêles et foyers à combustible solide auprès de la Ville - une démarche qui peut être réalisée en ligne. Ceux qui brûlent d'amour pour leur vieux poêle désuet auront tout intérêt à se résigner, puisqu'à partir du 1er octobre, les particuliers contrevenant au nouveau règlement s'exposent à des amendes allant de 100 à 500 $ pour une première infraction.

«Afin de s'assurer de l'application du règlement, la Ville de Montréal mettra en place plusieurs mesures, notamment la présence d'inspecteurs sur le terrain, entre autres, en période d'avertissement de smog, et le traitement de toutes les plaintes qui lui seront adressées par les citoyens à ce sujet», souligne Mme Gagné.

En revanche, n'importe quel foyer, même non homologué, peut être utilisé si une panne d'électricité de plus de trois heures survient.

Enfin, même si les caractéristiques de votre appareil répondent à la nouvelle certification exigée, il sera interdit de l'utiliser pendant les épisodes de smog pour lesquels des alertes auront été lancées par la Ville.

Source: lapresse.ca 

Par JESSICA POIRIER-KNITEL